L’arnaque des grandes plateformes de location.

Comment les loueurs se font berner : 

Un discours marketing parfaitement rodé : 

  • Inscrivez-vous sur notre site, c’est gratuit.
  • Choisissez à quel prix vous louez.
  • Choisissez quand vous souhaitez louer.
  • Sélectionnez vos locataires.
  • Gagnez de l’argent grâce à votre logement.

La réalité c’est plutôt : 

  • Oui vous pouvez au début choisir les prix que vous voulez, mais rapidement la plateforme vous envoie un message : “Vous voulez louer plus ?” “Vous êtes plus cher que vos collègues aux alentours », “baissez vos tarifs de 15 % pour louer plus” … Et là sans vous en apercevoir vous avez donné 15% de commission à la plateforme (Officiellement ce n’est pas une commission, vous avez baissé vos tarifs, mais vous gagnez bien 15% de moins non ?)
  • Sélectionnez vos locataires, là aussi les plateformes filtrent voire empêchent tout échange avec les locataires afin de ne pas se faire “doubler”, de plus si vous refusez de louer plusieurs fois, vous êtes déclassés (Mauvais loueur ?). Dans la réalité il est donc compliqué voire impossible de sélectionner vos locataires.
  • Idem pour les périodes de location si vous n’en ouvrez pas assez, c’est automatiquement un déclassement possible.

Uberisation* du métier de loueur : 

Les plateformes de réservation qui se rémunèrent à la commission mettent en avant les tarifs les plus bas et font donc petit à petit baisser le prix des locations. Ils poussent en permanence les loueurs à baisser leurs tarifs diminuant la rentabilité des biens immobiliers.

Pourquoi ? simplement elles payent très cher pour que les locataires arrivent sur leur site (campagnes de pub tv, radio, internet …) donc une fois que le locataire est sur le site, il doit sortir sa carte bleue et réserver, pour cela il lui faut des offres avec le meilleur rapport qualité-prix.

Les loueurs expérimentés ne se laissent pas trop faire, mais les nouveaux loueurs qui ne connaissent rien à ce marché et font confiance les yeux fermés aux plateformes se retrouvent à pratiquer des tarifs en dessous du marché et par la même ils cassent le marché de ceux qui essayent de garder des tarifs rentables.

Il y a véritablement un seul grand gagnant : c’est la plateforme qui aspire complètement le marché de la location saisonnière, ils font croire qu’ils sont incontournables et plus les loueurs jouent le jeu, plus ils le deviennent (je scie la branche sur lequel je suis). N’oubliez pas qu’ils se battent pour acheter les locataires avec votre argent (Achat de mot clef sur google, publicité tv, radio, presse …) 

Tant et si bien qu’à la fin le marché de la location saisonnière ne sera plus aussi rentable qu’il l’a été dans le passé.

Ce modèle peut fonctionner sur des zones à très fort potentiel touristique (Grandes capitales, lieux reconnus internationalement drainant des touristes toute l’année, …) mais n’est pas du tout adapté aux petites et moyennes stations de ski.

Nous chez Alpium nous pensons qu’il faut que les loueurs prennent conscience de cela et mettent en place une contre-attaque, notre plateforme n’est pas basée sur la rentabilité, nous ne prenons pas de commissions, nous ne dépensons pas des sommes folles dans la publicité. Nous sommes dans une dynamique de réduction de nos tarifs à chaque fois que nos revenus augmentent afin de laisser le plus de marge possible aux loueurs. Nous ne sommes pas cotés en bourse, nous ne roulons pas en Porche, nous n’alimentons pas des fonds de pension américains et nous n’avons de compte à rendre à personne !

* L’ubérisation : Uber a lancé un nouveau modèle pour concurrencer les taxis : les particuliers ont la possibilité de devenir des “taxis” Uber en étant auto-entrepreneurs. Au début ça fonctionnait bien, peu d’Uber et beaucoup de clients attirés par les prix bas pratiqués, puis petit à petit de plus en plus d’Uber se sont créés jusqu’à saturation complète et donc mise en concurrence directe entre Uber avec un système de notation. Maintenant les Uber sont des auto-esclaves modernes … ils ont très souvent des revenus largement en dessous du smic horaire :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Ub%C3%A9risation

Laisser un commentaire